Liens d'accessibilité

Etats-Unis : 14 morts et 36 blessés dans deux fusillades


Les Etats-Unis viennent d’être secoués, en l'espace de deux jours, par deux fusillades qui ont fait plusieurs morts et blessés. Le bilan du tout dernier incident, à Orlando en Floride, est d'un mort et de cinq blessés, et celui de la fusillade de Fort Hood,grande base militaire du Texas, de 13 morts et 31 blessés.

La police en Floride, affirme avoir arrêté, ce vendredi, le responsable présumé de la fusillade ayant fait un mort et cinq blessés dans un immeuble de bureaux d’Orlando. Le suspect, Jason Rodriguez, âgé de 40 ans, s’est rendu sans incident aux policiers au domicile de sa mère située à quelques km du lieu du crime, a indiqué le chef de la police d’Orlando.

Les équipes de secours ont transporté les blessés dans un hôpital local. La police a confirmé que Rodriguez est un ancien employé de l’une des entreprises installées dans le complexe de bureau où a eu lieu l’attaque. Toutefois, les responsables de la police se refusent à tout commentaire sur ce qui a amené l’assaillant à lancer son attaque meurtrière.

Jeudi, une fusillade sur la base militaire de Fort Hood au Texas a fait 13 morts et 31 blesses. Le président Barack Obama a déclaré que tout le pays pleurait les victimes mais qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions sur les motivations du tueur, le Major Nidal Malik Hasan.

Le Major Nidal Malik Hasan, psychiatre de fonction, a ouvert le feu dans un bâtiment où de nombreux soldats suivent des examens médicaux avant d'être déployés à l’étranger, le Soldier Readiness Center ou Centre de préparation du soldat.

Le bilan de la tuerie est de 13 morts et 31 blessés, dont Hasan, atteint à quatre reprises, par une policière en civil, Kimberly Munley, qui a mis fin à la fusillade. Mme Munley a elle-même été hospitalisée pour ses blessures.

« Voir tomber ces braves Américains sur le champ de bataille à l'étranger est déjà assez difficile. Les voir pris pour cibles sur une base militaire et sur le sol américain est horrifiant », a déclaré le président Barack Obama. « Mes pensées et mes prières vont aux blessés et aux familles de ceux qui sont morts, et à tous ceux qui résident et servent à Fort Hood », a-t-il ajouté.

Le forcené, qu’on avait initialement cru mort, mais qui a survécu, est originaire de l’Etat de Virginie où il est né, a annoncé le lieutenant colonel Robert Cone, commandant en chef de la base de Fort Hood. On cherche toujours à comprendre ses motifs, mais selon un ancien collègue, Hasan serait violemment opposé au conflits en Irak et en Afghanistan, et espérait que le président Obama retirerait les troupes américaines de ces pays.

Toujours selon cette source, Hasan était sur le point de partir pour l’Afghanistan. Il avait reçu son diplôme de médecine en 2003 et avait travaillé à l’hôpital militaire de Walter Reed ici à Washington pendant 6 ans, avant d’être envoyé à Fort Hood en juillet.

XS
SM
MD
LG