Liens d'accessibilité

RDC : le gouvernement désapprouve la décision de l’ONU de ne plus appuyer certaines unités de l’armée


Human Rights Watch juge insuffisantes les mesures annoncées par l'ONU concernant le retrait du soutien de la MONUC à la 213ème brigade de l’armée congolaise, s’agissant d’une seule unité. L’ONG estime que la Mission des Nations Unies en RDC doit complètement cesser son soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), que les officiers responsables d’exactions doivent être retirés de l’armée congolaise et que la population doit être sécurisée.

Human Rights Watch indique que les exactions des FARDC sont bien plus nombreuses et étendues que celles retenues dans le rapport faisant état de 62 personnes tuées. « Nous pensons que la MONUC doit partager cette responsabilité et doit l’assumer avec les FARDC », a déclaré Maitre Dunia Ruyenzi de l’ONG Promotion de la démocratie et protection des droits humains.

De son côté, le gouvernement de la RDC, n’entend pas de la même oreille le retrait du soutien de la MONUC à la 213ème brigade, qui est déployée à Nyabiondo au Nord Kivu. « Nous ne sommes pas d’accord avec la décision qui est prise avant même que l’enquête ait démarré et avant même que l’enqu3te n’ait conclu à une culpabilité quelconque de l’un quelconque des éléments de la 213e Brigade », a déclaré le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement.

XS
SM
MD
LG