Liens d'accessibilité

RDC: Washington demande que Bosco Ntanganda soit remis à la CPI


Les Etats Unis jugent « inexcusable » que l’ex-chef rebelle Bosco Ntaganda, qui a intégré l'armée congolaise avec le grade de général, n'ait pas été remis à la Cour Pénale Internationale. C’est ce qu’a déclaré à Johannesburg Howard Wolpe, conseiller spécial américain pour la région des Grands Lacs, en début de tournée régionale.

En effet, le gouvernement congolais a annoncé la semaine dernière ne pas avoir l’intention d’arrêter Bosco Ntaganda, qui est accusé de crimes de guerre. M. Wolpe a ainsi répliqué que Washington s’attellerait à faire pression sur la RDC pour que le gouvernement permettent l’arrestation et le transfèrement à la CPI de l’ex-chef d'état-major du CNDP.

Pour les autorités de la RDC, la priorité de l’heure est le rétablissement de la paix dans les deux Kivus, explique notre envoyé spécial Ferdinand Ferella. « Les chicaneries autour des poursuites à engager sans délai – on ne sait pas pourquoi – à l’encontre d’un certain ex-chef de guerre du Kivu qui participe en ce moment même à un délicat programme de désarmement et d’intégration des groupes armés au sein des FARDC sont de nature (…) à infliger à ce grand corps malade qu’est la République démocratique du Congo un remède pire que le mal », a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement de Kinshasa.

XS
SM
MD
LG