Liens d'accessibilité

Les demandes d’asile en hausse de 10% dans les pays industrialisés


Un nouveau sondage sur les demandes d’asile politique montre que leur nombre ne cesse d’augmenter dans les pays industrialisés. Une hausse de 10 % a été enregistrée au cours de la première moitié de l’année 2009, correspondant à 185 mille dossiers déposés. Celles faites par des Irakiens ont baissé d’un tiers cette année, par rapport à l’année dernière. Toutefois, ce pays reste le plus gros fournisseur de chercheurs d’asile pour la quatrième année consécutive.

Les Etats-Unis sont le principal pays d’accueil de réfugiés politiques avec 13 % de toutes les demandes déposées dans les pays développés. La France vient en seconde position, suivie du Canada, du Royaume uni et de l’Allemagne. En tant que région, l’Europe a reçu 75 % des demandes d’asile.

Les Afghans et les Somaliens viennent en deuxième et troisième position après les Irakiens. Selon le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés, la dégradation de la situation sécuritaire dans les pays d’origine est la cause principale de cet exode.

« Si vous prenez le cas des Irakiens, la majorité d’entre eux, plus de 50 % déposent leurs dossiers en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède et en Turquie. Les autres groupes, comme les Somalis le font surtout aux Pays-Bas et en Suède, aussi bien qu’en Italie, et l’on ne sait pas trop pourquoi, a expliqué Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR. Selon Mme Lejeune-Kaba, « la politique d’asile politique peut avoir un impact sur les tendances observées. »

Le sondage montre que les demandes irakiennes déposées en Suède ont chuté de 9000 l’an dernier à 1000 cette année. Ce déclin fait suite à la décision d’un tribunal suédois chargé des migrations disant que la situation en Irak ne correspond plus à celle d’un conflit armé. Le HCR pense que les demandes formulées par les Irakiens sont toujours justifiées la situation sécuritaire dans leur pays et qu’il est prématuré de les y renvoyer.

XS
SM
MD
LG