Liens d'accessibilité

Réaction favorable de responsables soudanais à la nouvelle politique de Washington


Divers responsables soudanais affichent un optimisme prudent suite à l’annonce par le gouvernement américain lundi d’une nouvelle politique vis-à-vis de Khartoum. Cette politique prévoit à la fois des mesures incitatives et des moyens de pression sur le

gouvernement soudanais, en vue de faire cesser les graves violations des droits humains et de promouvoir la mise en application de l’accord de paix signé en 2005, et qui vise à mettre fin à 21 ans de guerre civile entre le Nord à majorité musulman et le sud du pays, surtout peuplé par des populations animistes et chrétiennes.

Ghazi Salahadin, conseiller spécial du président soudanais, a estimé lundi que le plan annoncé par la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton était une « stragégie d’engagement » plutôt qu’un nouvel effort pour isoler Khartoum.

Si l’on compare ces dernières déclarations à la politique antérieure des États-Unis, a-t-il fait valoir, elles contiennent des aspects positifs. Néanmoins il est regrettable que Washington continue d’utiliser le mot « génocide » pour décrire la situation au Darfour, a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié lundi, le président Barack Obama a dit que les États-Unis maintiendront leurs sanctions contre le gouvernement soudanais, alors même que l'envoyé spécial américain pour le Soudan, le général Scott Gration, poursuivra ses efforts de médiation.

XS
SM
MD
LG