Liens d'accessibilité

RDC: la MONUC dit tout faire pour protéger les civils


La Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) a réagi au rapport alarmant d’un collectif d’ONGs sur les opérations militaires en cours dans l’Est du pays. 84 organisations congolaises et internationales ont déploré les graves répercussions sur les populations civiles de l’offensive lancée en janvier par l’armée congolaise appuyée par la Mission de l’Onu en RDC (MONUC) contre les miliciens hutus FDLR.

Quelques chiffres sont avancés : 1143 civils tués, 900 000 déplacés et plus de 7000 femmes et fillettes violées dans le Nord et Sud Kivu.

Le directeur de l’information publique de la MONUC, Kevin Kennedy, reconnaît que des problèmes humanitaires sont nés du fait des opérations militaires dans l'Est. « Depuis le début des opérations, nous avons attiré l’attention du Conseil de sécurité et de la communauté internationale sur le fait qu’on ne pourrait pas s’attaquer aux FDLR, qui forment le problème primordial dans l’Est de la RDC, sans qu’il y ait des impacts négatifs humanitaires », a-t-il expliqué.

Selon M. Kennedy, « la MONUC a déjà fait beaucoup et continue à faire beaucoup pour mettre en place les mesures pour mieux protéger les populations. »

XS
SM
MD
LG