Liens d'accessibilité

Le président Obama dit accepter le Prix Nobel de la paix 2009 comme « un appel à l’action »


En fonction depuis moins d’un an, le président des Etats-Unis, Barack Obama, a dit qu’il accepte le Prix Nobel de la paix 2009 comme étant « un appel à l’action. » Lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche, ce vendredi, il s’est dit surpris par la nouvelle.

M. Obama a dit qu’il ne perçoit pas le Prix Nobel comme « une reconnaissance » de ses propres réalisations, mais plutôt comme celle des objectifs qu’il a fixés pour les Etats-Unis et le monde.

En acceptant cette distinction, le chef de l'exécutif américain a déclaré qu'elle lui inspirait un profond sentiment d'humilité. « Je conçois ce prix comme un appel à l'action, une invitation faite à toutes les nations pour qu'elles fassent front commun pour relever les défis du 21è siècle, défis qui ne sauraient être relevés par une seule nation ou par un seul dirigeant », a déclaré le chef de l'exécutif américain.

C'est pourquoi, conclut Barak Obama, l'administration américaine « cherche à promouvoir une nouvelle ère d'engagement où toutes les nations assumeront les responsabilités qui leur incombent. »

Le Comité norvégien du Prix Nobel dit avoir choisi d’honorer le chef de l’exécutif américain pour « ses extraordinaires efforts en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peoples. »

Il a dit avoir accordé une importance particulière à la vision du président Obama et son travail pour « un monde sans armes nucléaires. » Sous le leadership du président Obama, « le dialogue et les négociations » sont les instruments préférés de résolution « des conflits internationaux même les plus difficiles, » a indiqué le Comité.

Grace à l’initiative du président Obama, a souligné le Comité, les Etats-Unis jouent maintenant « un rôle plus constructif » pour faire face « aux grands défis climatiques auxquels le monde est confronté. »

Ce prix intervient alors que les Etats-Unis sont engagés dans deux guerres, en Afghanistan et en Irak. D’une valeur de près d’un million et demi de dollars, il sera remis le 10 décembre.

Certains observateurs considèrent cette distinction comme prématurée dans la mesure où la présidence d'Obama ne fait que commencer. « Si vous regardez l'histoire du prix Nobel, il y a eu de nombreux cas où nous nous sommes efforcés d'encourager de nombreuses personnalités dans ce qu'elles faisaient », a expliqué le président du Comité du Prix Nobel, Thorjorn Jagland.

Ce dernier a cité notamment le cas de (l'Allemand de l'Ouest) Willy Brandt dans les années 70, au moment où il lançait l'Ostpolitik, sa politique d'ouverture en direction de l'Europe de l'Est. De l'avis de M. Jagland, le fait d'avoir décerné le prix à Mikhail Gorbachev (l'ex-leader soviétique) pour avoir complètement changé le monde et maintenant au président Obama est tout à fait justifié.

Plus de 200 personnalités et organisations ont été nominées cette année pour le prix Nobel, mais Thorbjorn Jaglang a expliqué que BarakObama leur aété préféré pour avoir suscité l'espoir en un monde meilleur, et s'être fixé pour objectif de débarrasser le monde des armements nucléaires.


XS
SM
MD
LG