Liens d'accessibilité

Nigeria: reddition de plus 8 000 militants selon le gouvernement


Le gouvernement nigérian affirme que plus de 8 000 militants de la région pétrolière du Delta du Niger ont déposé les armes à la faveur de l’amnistie offerte par le président Umaru Yar’Adua. Les insurgés avaient jusqu’à dimanche pour renoncer à la violence et bénéficier de cette mesure.

A deux jours de la fin de l’opération – d’une durée de 60 jours - le nombre de militants inscrits pour y prendre part se chiffrait à 8 229 selon les autorités, qui disent s’attendre à un total plus élevé une fois que les redditions de dernière minute auront été prises en compte.

Bien que plusieurs de ses chefs militaires aient pris le gouvernement au mot, le Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (MEND) n’a pas accepté l’amnistie gouvernementale. Mercredi, le groupe a qualifié l’opération de « charade » et s’est juré de reprendre ses attaques contre les installations pétrolières à l’expiration, la semaine prochaine, d’une trêve de trois mois.

Le MEND avait arrêté les hostilités dans la région pétrolière en juillet dans l’espoir de pourparlers de paix avec le gouvernement, ce qui n’a toujours pas eu lieu. Les attaques et prises d’otages dans cette région ont entraîné une baisse d’environ 1/3 de la production nigériane de brut.

XS
SM
MD
LG