Liens d'accessibilité

Guinée : les Forces vives posent des conditions à la rencontre de Ouagadougou


En visite à Conakry lundi, le président Blaise Compaoré, médiateur de la CEDEAO, a proposé aux parties guinéennes une rencontre en terrain neutre, à Ouagadougou, après la vague de violence qui a fait plus de 150 morts en Guinée la semaine dernière.

A l’issue d’une réunion tenue à Conakry, les Forces vives guinéennes ont décidé de ne pas se rendre dans la capitale burkinabè. « Nous avons réitéré qu’il fallait, absolument, d’abord le départ du chef de la junte et la dissolution du CNDD, la mise en place d’un gouvernement de transition, ensuite la mise en état d’arrestation et leur traduction devant les juridictions de tous les officiers de la garde présidentielle qui ont conduit les opérations de représailles, tueries, des viols au stade du 28 septembre », a déclaré François Lonsény Fall, leader du Front Uni pour la Démocratie et le Changement(FUDEC).

La junte au pouvoir, elle, s’est déclarée favorable a cette rencontre » Le président Compaoré « a de l’expérience, il a de la sagesse et c’est un personnage suffisamment crédible aujourd’hui pour être donc désigné médiateur de la crise guinéenne », a expliqué Frédéric Kolie, ministre guinéen de l'Administration du territoire et des affaires politiques.

XS
SM
MD
LG