Liens d'accessibilité

Réunions annuelles Banque Mondiale-FMI : Zoellick préconise une refonte du système financier international


Dans un discours prononcé quelques jours avant l’ouverture des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI à Istanboul (Turquie), le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, a fait valoir que les dirigeants internationaux doivent refondre le système multilatéral.

«Les bouleversements que nous connaissons aujourd'hui ont révélé de profondes carences et des besoins criants. Il est temps de procéder aux changements nécessaires et d’aller de l'avant », a déclaré M. Zoellick.

Tout en se félicitant que le G-20 remplace le G8, faisant une place notamment à la Chine, l’Inde et au Brésil, le patron de la Banque mondiale a demandé qu’on n’oublie pas les pays qui ne sont pas assis autour de la table.

« Ainsi que convenu la semaine dernière à Pittsburgh, le G-20 devrait devenir la grande instance de coopération économique internationale des pays industrialisés avancés et des puissances montantes. Mais il ne peut pas fonctionner comme un comité indépendant. Il ne peut pas non plus faire abstraction des besoins des plus de 160 pays qui n'en font pas partie » a fait valoir M. Zoellick.

Parmi les décisions prises par les vingt chefs d'État et de gouvernement du G20 à Pittsburgh: l’adoption de mesures pour limiter les rémunérations des cadres dedirection des banques et des maisons de courtage, pour renforcer le régime financierinternational et pour bâtir une économie mondiale plus équilibrée.

A noter que les économistes ont déploré le silence du G20 sur le déséquilibre entre les grandes monnaies, dont le dollar et la livre sterling. Les États membres du G20 ont, certes, convenus que ceux d'entre eux qui ont un déficit commercial important et de longue durée devraient prendre des mesures pour favoriser l'épargne. Une allusion voilée aux déficits américains. Ils ont recommandé aux États membres connaissant des excédents commerciaux importants et de longue durée de renforcer leurs sources nationales de croissance – un message destiné notamment à la Chine.

Mais entre temps, le dollar a continué de glisser vers son cours le plus bas depuis dix ans par rapport aux autres monnaies. L'euro est récemment repassé au-dessus de 1,47 dollar.

XS
SM
MD
LG