Liens d'accessibilité

Sommet du G-20 : l’Iran sommé de faire la lumière sur son programme nucléaire


En marge du sommet du G-20, les leaders des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France ont appelé l’Iran à dévoiler l’ensemble de son programme nucléaire. Ils réagissaient aux informations selon lesquelles Téhéran serait en train de construire son deuxième centre d’enrichissement de l’Uranium.

Le fait que l’Iran tente de dissimuler depuis des années la construction de ce second centre révèle les vraies intentions de Téhéran, a déclaré le président Barack Obama.

« Le gouvernement iranien doit maintenant démontrer, par des actes, que ses intentions sont pacifiques ; faute de quoi, il sera tenu responsable en rapport avec les normes internationales et le droit international », a déclaré le chef de l’exécutif américain à Pittsburgh.

Ce n’est pas la première fois que Téhéran tente de cacher ses activités nucléaires au reste du monde, a-t-il ajouté. L’Iran a révélé cette semaine qu’il construit un nouveau complexe souterrain d’enrichissement de l’uranium après avoir eu vent que les services de renseignements occidentaux en connaissaient l’existence.

« L’Iran a droit à l’énergie nucléaire civile pour satisfaire les besoins en énergie de sa population. Toutefois, la taille et la configuration de ce complexe ne correspondent pas à celles d’un programme pacifique », a souligné M. Obama.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown et le président français Nicolas Sarkozy ont été tout aussi fermes dans leurs propos. « Confrontée à de nombreux actes de duplicité depuis des années, la communauté internationale n’a pas d’autre choix que délimiter clairement sa position », a déclaré M. Brown.

Le temps presse pour Téhéran, a fait savoir, de son côté, le président Sarkozy.
« Si d’ici décembre, les leaders iraniens ne procèdent pas à de profonds changements, des sanctions seront prises », a averti le chef de l’Etat français.

XS
SM
MD
LG