Liens d'accessibilité

Certains responsables kenyans bientôt interdits de séjour aux Etats-Unis


Les Etats-Unis envisagent d’interdire l’accès du territoire américain à certains responsables kenyans qui, selon Washington, bloquent les réformes politiques dans leur pays.

15 responsables kenyans ont reçu une lettre d’avertissement dans ce sens et certains seront bientôt interdits de séjour aux Etats-Unis, a indiqué l’ambassadeur américain Michael Rannenberger.

Des ministres, législateurs et autres offciels sont du nombre, a fait savoir M. Rannenberger sans préciser de noms. Leurs relations futures avec les Etats-Unis dépendront de leur appui aux réformes et leur opposition à tout recours à la violence, a souligné l’ambassadeur Rannenberger.

Le porte-parole du gouvernement kenyan, Alfred Mutua, a minimisé la portée de ces avertissements, déclarant que les interdictions de séjour n’aideront en rien les reformes politiques au Kenya.Ces réformes figurent au centre de l’accord de partage de pouvoir de l’année dernière, qui avait mis fin aux violences postélectorales de l’année dernière.

Lors de ses entretiens avec les autorités kenyanes à Nairobi, le mois dernier, La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton avait mis l’accent sur la bonne gouvernance.

Les Etats-Unis disent qu’ils veulent que le Kenya déploie plus d’efforts contre la corruption et pour la restructuration des forces de police et du système judiciaire. Washington exige aussi la mise sur pied d’une commission électorale permanente et l’inculpation et le jugement des responsables des violences postélectorales, qui avaient fait 1 300 morts l’année dernière.

XS
SM
MD
LG