Liens d'accessibilité

Gabon: quatre personnes condamnées à Port-Gentil en rapport avec les violences postélectorales


Des procès liés aux violences postélectorales gabonaises se sont tenus à Port Gentil, capitale économique du Gabon. Un tribunal local a relaxé 42 des 46 prévenus jugés pour évasion, pillage destruction de biens publiques ou vol dans le cadre des émeutes qui ont secoué la ville portuaire pétrolière du 3 au 6 septembre.

Port-Gentil est un fief de Pierre Mamboundou, opposant historique, où il est arrivé en tête au scrutin présidentiel. Le premier jour des émeutes, ses partisans avaient forcé les portes de la prison de la ville et libéré des détenus. La sécurité est renforcé dans cette ville, et le couvre feu est toujours en vigueur.

XS
SM
MD
LG