Liens d'accessibilité

Somalie : un terroriste présumé tué dans un raid aérien américain


L’armée américaine a tué, au cours d’un raid aérien, en Somalie, un terroriste de premier plan lié à Al-Qaida, disent des témoins. Il s’agit de Saleh Ali Saleh Nabhan, recherché pour son rôle présumé dans l’attentat contre un hôtel kenyan et celui de 1998 contre l’ambassade américaine à Nairobi. Il était, dit-on, proche de Fazoul Abdoullah Mohamed, commandant de zone d’Al-Qaida dans la région, et cerveau présumé des attentats de 1998 à Dar es Salam et Nairobi.

Des témoins oculaires rapportent qu’après l’attaque de lundi contre le convoi dans lequel le suspect voyageait, des commandos américains sont descendus sur le terrain pour emporter son corps. Des sources militaires américaines précisent que l’opération a été menée dans le district de Barawe, en Somalie méridionale, une zone sous l’emprise de l’organisation islamiste radicale Al-Shabab, directement liée à Al-Qaida.

Selon les autorités américaines, Saleh Ali Saleh Nabhan était impliqué dans l’attentat à la bombe contre l’hôtel « Paradise » de Mombassa appartenant à des Israéliens, attentat qui a coûté la vie à 13 personnes. A la même époque, deux missiles sol-air ont manqué de peu un avion israélien décollant de Mombassa; Saleh Ali Saleh Nabhan était soupçonné de complicité dans cette affaire.

Les autorités pensent également que le suspect pourrait avoir été impliqué dans l’attentat de 1998 contre l’ambassade américaine à Nairobi, qui a causé la mort de 218 personnes, des Kényans pour la plupart.

L’utilisation supposée de troupes d’élite spéciales dans ce raid pourrait signifier la fin de la tactique américaine contestée consistant à lancer des missiles de longue portée pour détruire des cibles terroristes. Cette façon de faire présentait l’inconvénient de faire des victimes civiles.

De l’avis de Rashid Abdi de l’ONG International Crisis Group, Washington traquait apparemment le suspect depuis un certain temps.Des sources officielles américaines ont laissé entendre que l’opération de lundi a été lancée quand il est devenu évident que la cible se déplaçait dans une zone peu peuplée.


XS
SM
MD
LG