Liens d'accessibilité

Gabon : l’opposition appelle à la résistance


L’Alliance pour le changement et la restauration, coalition appuyant l’opposant Pierre Mamboundou, a appelé à la résistance, au lendemain de l’annonce de la victoire d’Ali Ben Bongo Ondimba au scrutin présidentiel gabonais du 30 août.

L’Union du peuple gabonais (UPG), le parti de Mamboundou, envisage de former ungouvernement pour défier le président élu Ali Bongo, a dit à la Voix de l’Amérique Louis Gaston Mayila, porte-parole de l’Alliance. La résistance pourrait prendre la forme d’une grève générale ou d’une campagne de désobéissance civile, a dit M. Mayila, en soulignant que les gens ne doivent pas se livrer au pillage ou aux attaques contre les ressortissants français.

Des pillages et des heurts dans la capitale Libreville et Port-Gentil, la capitale économique, hier et en début de matinée ont été rapportés. A Port-Gentil, un important marché alimentaire a été mis à feu. Des habitants ont dit à la VOAqu’une personne a été tuée.

Les autorités ont imposé un couvre-feu dans la capitale économique, après la journée de violence d’hier, durant laquelle des partisans de l’opposition ont brûlé le consulat de France. Des locaux de la firme française Total et la compagnie américaine Schlumberger ont également été attaqués.

XS
SM
MD
LG