Liens d'accessibilité

Ouagadougou et N'Djaména victimes de pluies diluviennes


Ouagadougou, la capitale burkinabè, a les pieds dans l’eau. Suite à des inondations provoquées des heures de fortes pluies mardi, plusieurs maisons ont été détruites. Il y aurait au moins quatre personnes tuées. 300 mm d’eau en moins de douze heures, c’est presque du jamais vu à Ouagadougou.

Certains habitants parlent encore de cette « nuit du déluge. » Des voix s’élèvent pour dénoncer le manque de canalisation dans la ville, rapporte notre correspondant Zoumana Wonogo.

Le désarroi est tout aussi palpable à N’Djaména, la capitale tchadienne, où les pluies de la fin août ont causé d’importants dégâts, rapporte, de son côté, notre correspondant François Djékombé. Des habitants d’un quartier de la ville déplorent le fait qu’un canal local s’avère incapable d’évacuer les eaux. Selon un responsable municipal, les autorités ont pris la décision d’intervenir de toute urgence pour drainer vers le fleuve Chari les eaux des bassins de rétention aménagés dans les quartiers.

XS
SM
MD
LG