Liens d'accessibilité

Gabon:  retard dans la proclamation des résultats de la présidentielle


La proclamation des résultats de l’élection présidentielle gabonaise par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) pourrait être retardée. Les membres de la CENAP se réuniront aujourd’hui pour passer en revue et confirmer les résultats des 2800 bureaux de vote. Le président de la CENAP, René Aboghé Ella, a expliqué à la presse que ce processus pourrait se poursuivre jusqu’à jeudi matin.

Le candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba, l’opposant Pierre Mamboundou et l’ancien ministre de l’Intérieur André Mba Obame affirment, chacun, avoir remporté la présidentielle du 30 août. Les trois ont lancé un appel au calme en attendant la publication des résultats de ce scrutin à un tour.

Les forces de sécurité ont été déployées dans les rues de Libreville, la capitale, pour maintenir l’ordre. Des témoins font état d’une vive tension dans la ville.

L’Union Africaine a déclaré, dans un communiqué, que le scrutin s'est déroulé « conformément aux dispositions légales », mais avec des « irrégularités » et des « faiblesses. » L’organisme panafricain a par ailleurs « invité les candidats à faire confiance aux institutions compétentes de la République et à prendre acte des résultats qu'elles proclameront » dans le strict respect du choix du peuple gabonais.

L’Abbé Apollinaire Malu Malu est le chef de la délégation d’observation de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), qui a déployé des missions dans six provinces du Gabon. Il a dit à la Voix de l’Amérique « qu’en dépit de quelques irrégularités constatées par toutes les missions, le scrutin s’est bien déroulé pour cette élection. » La CEEAC a relevé notamment des retards ou absences d’agents électoraux dans certains bureaux de vote et divers types de problèmes liés à la distribution des cartes d’électeurs.

XS
SM
MD
LG