Liens d'accessibilité

Mali : le Code de la famille soumis à une seconde lecture


Le président malien Amadou Toumani Touré a renvoyé mercredi, à l’Assemblée nationale le nouveau Code des personnes et de la famille pour seconde lecture pour, dit-il, « la quiétude et la paix sociale. »

Adopté en début août et envoyé au président malien pour promulgation, ce Code fixe l’âge minimum de mariage à 18 ans et vise à renforcer les droits des femmes en matière d’héritage, d’éducation et d’emploi notamment. Des groupes musulmans du pays s’y opposent, estimant que le code va à l’encontre des valeurs traditionnelles et religieuses du Mali.

Le président Amadou Toumani Touré a dit avoir pris sa dernière décision « après des consultations élargie aux institutions de la République. » Il a expliqué que sur les 1143 articles du Code, moins de dix font l’objet de désaccords et leur modification fera du Code « une loi acceptée, alors mieux respectée. »

XS
SM
MD
LG