Liens d'accessibilité

Irak : décès du leader chiite Abdul Aziz al-Hakim


Les autorités américaines et iraniennes ont adressé leurs condoléances à la famille du leader chiite irakien Abdul Aziz al-Hakim, décédé mercredi dans un hôpital de Téhéran. Ce dernier subissait, depuis 2007, des traitements contre un cancer avancé du poumon, mais sa santé avait sérieusement décliné récemment.

Dans une déclaration, la Maison-Blanche a exprimé «sa tristesse» au sujet de la mort d’Al-Hakim, soulignant son important rôle dans l’histoire nationale irakienne.Le leader suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a fait état de sa « grande douleur », louant la contribution d’al-Hakim à l’établissement d’un gouvernement national en Irak.

Al-Hakim, qui était âgé de 59 ans, dirigeait le Conseil suprême islamique d’Irak, l’un des plus importants partis politiques chiites d’Irak. Exilé en Iran, il était retourné en Irak après que l’invasion menée par les Etats-Unis eut chassé Saddam Hussein du pouvoir.

Malgré sa défaite face au parti Dawa du Premier ministre Nouri al-Maliki en janvier, le Conseil suprême islamique d’Irak d’Abdel Aziz al-Hakim est considéré par les analystes comme une formidable force, avec laquelle il faudra compter lors des élections de 2010.

XS
SM
MD
LG