Liens d'accessibilité

RDC : liberté provisoire pour Golden Misabo


Les autorités judiciaires de la RDC ont accordé une liberté provisoire au militant des droits de l’Homme Golden Misabo. Président de l’ASHADO/Katanga, Misabo avait été arrêté le 24 juillet dernier en rapport avec la publication d’une enquête sur l’exploitation illicite de la mine d’uranium de Chinkolobwe. Il a bénéficié de la mise en liberté pour raison de santé, mais ses déboires judiciaires ne sont pas pour autant terminé.

« Le juge a retenu l’infraction de propagation de faux bruits dans l’intention de soulever la population contre les autorités établies », explique le vice-president de l’ASHADO/Katanga, Timothée Mbuya. Selon ce dernier, les chefs d’accusation retenus contre Golden Misabo « ont évolué très sensiblement. » Il était initialement accusé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de la nation » avant que les faits ne soient requalifiés, a expliqué M. Mbuya.

XS
SM
MD
LG