Liens d'accessibilité

Niger: l’opposition dit avoir réhabilité l’Assemblée nationale dissoute


Au Niger, les interpellations se multiplient suite au referendum controversé du président Mamadou Tandja, qui a permis de doter le pays d’une nouvelle Constitution. Les personnes visées par ces arrestations sont des opposants à la Sixième République qui avaient voulu braver l’interdit de manifester dans le pays. Nouveau geste de défiance : plusieurs députés de l’Assemblée Nationale dissoute ont décidé de la remettre en place.

Le président Tandja avait l’obligation de procéder, dans un délai de trois mois, d’organiser des élections pour rétablir l’Assemblée nationale, ce qu’il n’a pas fait, souligne Ankourao Kalla, ancien président du groupe parlementaire du PNDS, principal parti d’opposition au Niger. Selon M. Kalla, les députés ont utilisé la Constitution de 1999 « pour faire valoir leurs droits, pour reprendre leur place en tant représentants du peuple, en tant que représentation nationale. »

XS
SM
MD
LG