Liens d'accessibilité

Gabon: de nombreuses contestations avant la présidentielle


Le Gabon a amorcé la dernière ligne droite vers l’élection présidentielle de dimanche. Toutefois, les cartes d’électeurs n’ont pas encore été distribuées en vue du scrutin. De plus, les contestations se multiplient quand à la fiabilité du fichier électoral. Par ailleurs, on reproche au candidat Ali Bongo Ondimba de s’approprier les moyens de l’état pour tenter ce que ses detracteurs appellent un coup de force électoral.

« Il y a une réalité, il y a un rejet du système, il y a un besoin de rupture », explique Desiré Enamé, directeur de publication du journal « Les Echos du Nord », qui ne partage pas l’idée qu’Ali Bongo Ondimba soit donné favori dans la course à la présidence.

M. Enamé identifie deux grandes défaillances dans le processus électoral gabonais : la présidente intérimaire Rose Francine Rogombé qui, dit-il, ne joue plus son rôle visant à réaliser le consensus, et le ministre de l’Intérieur qui, dit-il, « joue les amnésiques, le monsieur qui n’est au courant de rien. » Selon le directeur de publication des « Echos du Nord », la présidentielle gabonaise « ne sera pas crédible dans ces conditions-là. »

XS
SM
MD
LG