Liens d'accessibilité

L’aspirine, au secours des malades d’un cancer du colon


Prendre de l'aspirine après un cancer du côlon en complément des traitements chirurgical et chimiothérapique permet de réduire de 30% le risque de mourir d'une rechute, selon une nouvelle étude américaine publiée dans le « Journal of the American Medical Association », le magazine de l’association médicale américaine.

L’étude menée par le Dr. Andrew Chan de l’école de médicine de Harvard a porté sur 1 300 malades d’un cancer du côlon. L’aspirine semble bloquer l’enzyme Cox-2 fabriquée par certaines tumeurs, expliquent les chercheurs.

Prendre de l'aspirine n’est pas bon pour tout le monde, puisque ce médicament peut avoir des effets secondaires, notamment provoquer des réactions allergiques, ou encore des hémorragies dues à l'irritation de l'estomac ou de l'intestin.

Mais cette étude peut offrir un outil de plus aux malades et à leur médecins. En effet, le cancer colorectal est l’un des cancers les plus meurtriers aux États-Unis, juste après celui du poumon. L'Institut national du cancer estime que 50 000 Américains en mourront cette année.

XS
SM
MD
LG