Liens d'accessibilité

Soudan : le Sud menace de faire sécession  si les difficultés persistent au sujet du référendum de 2011


Si les points de désaccord concernant le référendum de 2011 ne sont pas résolus, le Sud pourrait déclarer une indépendance unilatérale, a mis en garde un haut responsable de la région. Le secrétaire général du Mouvement Populaire de Libération du Soudan, Pagan Amum, n’a pas mâché ses mots. « Le parti du Congrès national tente de faire obstruction et de créer des difficultés avant le référendum, dit-il et c’est dangereux de la part de ce parti. Cela peut entrainer une déclaration d’indépendance unilatérale du Sud Soudan », a averti Pagan Amum.

Le secrétaire général du parti au pouvoir au Sud-Soudan a ajouté que si la loi pour le référendum ne passe pas au parlement avant la fin de l’année, le sud envisagera « d’autres options .»

Parmi les points d’achoppement, figure la position du Nord Soudan selon laquelle un minimum de 75% des voix est nécessaire pour valider la séparation lors du référendum. Par ailleurs, le gouvernement du Nord veut que les Soudanais du Sud vivant hors de leur région puissent voter au référendum ; ce à quoi le Mouvement populaire de libération du Soudan répond que seuls ceux qui vivent au Sud auront droit d’y participer.

Les responsables du parti au pouvoir à Khartoum ont fait savoir qu’une déclaration d’indépendance unilatérale serait une violation de la Constitution du pays. Ce qu’à vivement démenti Amum. « La Constitution dit que le peuple du Sud Soudan peut faire valoir le droit d’auto-détermination, le choix entre l’unité ou la séparation étant inclus », a déclaré le secrétaire général du Mouvement Populaire de Libération du Soudan.

Le Sud-Soudan accuse le Nord de délibérément bloquer l’adoption de la loi pour le référendum, et craint que le scrutin de 2011 ne soit reporté.

XS
SM
MD
LG