Liens d'accessibilité

La secrétaire d’Etat américaine en RDC : Hillary Clinton demande la fin des viols et attaques contre les femmes dans l’Est du pays


La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a appelé les autorités de la RDC à mettre un terme aux viols et attaques dont sont victimes de nombreuses femmes de l’Est de la RDC. « Nous pensons qu’il ne devrait pas y avoir l’impunité pour les crimes sexuels commis par tant de personnes et qu’il doit y avoir des arrestations, des poursuites et des condamnations », a-t-elle déclaré à la presse aujourd’hui, après ses entretiens avec le président Joseph Kabila à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Les Nations unies disent avoir enregistré au moins 200 000 cas de violences sexuelles contre les femmes dans la région depuis 1996. Les milices comme les troupes envoyées pour les combattre sont toutes responsables de ces attaques, précise l’ONU.

En début de journée, Mme Clinton a rencontré des victimes de viol dans un camp abritant 18 000 déplacés. S’adressant à des étudiants hier, à Kinshasa, la secrétaire d’Etat a qualifié la violence au Kivu de « l’une des plus affreuses atrocités que connaisse l’humanité. » Elle a exhorté les étudiants à s’exprimer contre la violence et la corruption en RDC.

Après la RDC, la secrétaire d’Etat Clinton se rendra au Nigeria, au Liberia et Cap-Vert avant de regagner Washington. Sa tournée africaine, qui vise à promouvoir la démocratie et les relations économiques et commerciales entre les Etats-Unis et l’Afrique, l’a précédemment conduite au Kenya, en Afrique du Sud et en Angola.

XS
SM
MD
LG