Liens d'accessibilité

La secrétaire d’Etat  Hillary Clinton attendue en RDC, un pays en chantier


La RDC, que la secrétaire d’Etat visitera durant sa tournée africaine, est un pays en pleine reconstruction. Le gouvernement congolais s’est attelé à des réformes dans divers secteurs. Ainsi, une centaine de magistrats et cadres de l’administration publique viennent d’être révoqués et plusieurs milliers d’autres mis à la retraite, rapporte notre correspondant Eddy Isango.

Les Etats-Unis appuient ces réformes, notamment en ce qui concernent la restructuration de l’armée. Au plan militaire, l'aide américaine se limitera aux domaines de la formation, du conseil et de la construction de capacité des Forces armées congolaises (FARDC), avait expliqué le général William Ward, chef du Commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom), lors de son passage à Kinshasa en avril dernier. L'initiative sera mise en oeuvre par un nombre réduit de soldats américains, a-t-il précisé, excluant toute idée des Etats-Unis d'installer une base militaire en RDC.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton se rendra à Goma, dans l'Est du pays pour attirer l'attention sur les violences dont sont victimes les filles et les femmes dans les conflits de cette région. « Je lis dans le comportement des Etats-Unis cette volonté (…) de nous accompagner », a déclaré un auditeur congolais interrogé par notre correspondant Eddy Isango.

« Nous espérons que Mme Clinton, par sa visite en République démocratique du Congo,va, de visu, vois l'ampleur de la tache à laquelle la MONUC s'attèle tous les jours et que cela aidera notre cas lorsque nous devons repartir devant le Conseil de sécurité », a indiqué, de son côté, Madnodj Mounoubaye, porte-parole de la Mission de l'Onu en RDC.

XS
SM
MD
LG