Liens d'accessibilité

Washington poursuivra son appui aux opérations onusiennes de maintien de la paix, assure l'ambassadeur américain à l'Onu


Les Etats-Unis vont continuer à soutenir financièrement les opérations onusiennes de maintien de la paix. C’est ce qu’a déclare l’ambassadeur américain à l’Onu, Susan Rice, dans une déposition devant une commission du Congrès.

Les Etats-Unis contribuent pour plus du quart du budget 2009 des opérations onusiennes de maintien de la paix. D’ou la détermination de l’administration Obama de promouvoir des reformes pour améliorer la planification et la supervision de ces opérations. Les reformes s’imposent aussi pour mettre fin aux abus commis par certains membres du personnel affecté à ces opérations, estime Susan Rice.

« Le viol, en tant que crime de guerre, est monnaie courante au Congo, au Liberia, au Soudan et ailleurs. Il faut s’en occuper très sérieusement quand ces crimes sont commis par les combattants et les Casques bleus de l’Onu », a, en outre, souligné l’ambassadeur américain à l’Onu.

Mme Rice a, par ailleurs, parlé des défis auxquels les Casques bleus font face au Darfour. « L’administration Obama continue d’exhorter Khartoum à améliorer ses relations avec la mission onusienne sur place et à faciliter l’accès des organisations humanitaires à la région », a-t-elle déclaré.

Concernant la Somalie, Susan Rice a mis l’accent sur le soutien des Etats-Unis au gouvernement fédéral de transition à Mogadiscio. « La défaite des islamistes du groupe Al-Shabab et d’autres organisations extrémistes est de l’intérêt de Washington », a-t-elle dit en critiquant l’aide apportée par l’Erythrée à ceux qui cherchent à déstabiliser la Somalie. Le gouvernement érythréen pourrait même faire l’objet de sanctions internationales, a averti l’ambassadeur américain à l’Onu.

Cela dit, Washington n’est pas partisan d’une mission onusienne de maintien de la paix en Somalie, a dit Mme Rice, ajoutant que La Force de l’Union africaine reste, pour l'heure, la meilleure solution.

XS
SM
MD
LG