Liens d'accessibilité

Accord de paix gouvernement tchadien-Mouvement national : un accord de plus ?


Au Tchad, on continue de s’interroger sur la portée de l’accord de paix que le gouvernement vient de signer avec le Mouvement national, coalition de trois groupes rebelles que dirige Ahmat Hassaballah Soubiane, ancien ambassadeur du Tchad aux Etats-Unis. Signé samedi, à Tripoli, en Libye, l’accord prévoit, selon les officiels tchadiens, la fin des hostilités, le retour des opposants à la voie démocratique, la réinsertion des jeunes dans l’armée et dans l’administration et la participation du Mouvement national à la gestion de la chose publique.

Pour Michael Didama, directeur de publication de l’hebdomadaire « Le Temps » de N’Djaména, il faut attendre de voir comment cet accord sera mis en œuvre. Les principaux groupes armés en lutte contre le gouvernement de N’Djaména avaient signé un accord avec le gouvernement à Syrte, en 2007, mais « tout cela n’a pas empêché que les hostilités reprennent », a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG