Liens d'accessibilité

La menace de la grippe omniprésente, affirme l’OMS


Compte tenu de la vitesse à laquelle se propage le virus A(H1N1) de la grippe dite porcine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit que deux milliards de personnes, soit près d'un tiers de la population mondiale, pourraient être infectées par la nouvelle pandémie grippale au cours des deux prochaines années.

Keiji Fukuda, l'adjoint du directeur général de l’OMS, a dit à l’agence Associated Press que l’agence n’a signalé jusqu’à présent que les cas de grippe confirmés en laboratoire, mais qu’il s’agit là d’une fraction seulement du total des victimes de la maladie de par le monde. En d’autres mots, a-t-il ajouté, l’épidémie n’en est qu’à sa phase initiale.

Dans un rapport publié vendredi, l’OMS a fait état de près de 800 décès dus à cette grippe dans le monde depuis qu’elle a été signalé au mois d’avril, alors que des centaines de milliers de personnes ont déjà été contaminées.

Selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) la nouvelle grippe pourrait affecter jusqu’à 40% de la population américaine dans les deux prochaines années. Si l’on ne parvient pas à mettre au point dans les plus brefs délais un vaccin efficace, les experts du gouvernement américain pensent qu’il faut prévoir plusieurs centaines de milliers de décès aux États-Unis.

XS
SM
MD
LG