Liens d'accessibilité

RDC : des informations contradictoires sur l’attaque contre le village de Miriki, au Nord-Kivu


Environ 130 maisons ont été passées par les flammes à Miriki, un village du Nord-Kivu, dans l’Est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Les rebelles hutus rwandais sont soupçonnés d’être à l’origine de ces violences. Ils auraient été repoussés par les FARDC, les forces armées de la RDC.

Ces faits se produisent au moment où Human Rights Watch tire la sonnette d’alarme sur l’augmentation dramatique du nombre d’attaques contre les populations civiles de cette région. Les groupes armés tout comme les troupes congolaises ont contribué à la violation des droits humains dans l’Est de la RDC, a expliqué la représentante de Human Rights Watch en RDC, Anneke Van Woundenberg. « Nous voulons que les gens responsables des crimes de guerre soient traduits en justice », a-t-elle déclaré.

XS
SM
MD
LG