Liens d'accessibilité

Etats-Unis : la Cour suprême se prononce contre un cas ayant trait à la discrimination positive


La Cour suprême américaine a rendu une décision qui pourrait avoir un impact sur les programmes de discrimination positive basés sur l’appartenance raciale. Par 5 voix contre 4, les juges de la Cour suprême ont donné raison à des pompiers blancs la ville de New Haven, dans l’Etat du Connecticut, qui se plaignaient de ne pas avoir été promus en raison de leur race… ce qu’on appelle ici « reverse discrimination » ou « discrimination positive. »

Selon ces pompiers, la municipalité de New Haven leur a refusé des avancements après avoir annulé les résultats d’un examen passé principalement par des pompiers blancs car quelques Hispaniques seulement l’avaient passé. Aucun Noir américain n’y avait réussi. Craignant que les résultats ne soient contestés et que des procès soient intentés au nom d’une discrimination contre les minorités, les officiels locaux avaient tout simplement annulé l’examen.

C'est le juge Anthony Kennedy qui a fait pencher la balance en faveur des pompiers plaignants, dans une Cour suprême divisée entre conservateurs et libéraux. Le jugement intervient aussi au dernier jour de la session annuelle des juges.

A noter, par ailleurs, que la Cour suprême, en prenant cette décision, a renversé le jugement rendu en seconde instance par une cour d’appel fédérale à laquelle siégeait Sonia Sotomayor, la candidate du président Obama pour occuper le prochain siège vacant de la Cour suprême.

Les groupes conservateurs et critiques des programmes de discrimination positive ont applaudi le jugement de la Cour. De nombreux républicains ont également salué la décision qui, disent-ils, met en cause la philosophie juridique de la candidate Sotomayor.

Cette dernière sera sans nul doute amenée à s expliquer sur sa décision lorsqu’elle sera interrogée par le sénat qui doit examiner sa candidature le 13 juillet prochain.

XS
SM
MD
LG