Liens d'accessibilité

Des stations automatiques pour mettre les prévisions météo à la portée de tous les Africains


Grâce à un nouveau partenariat international, des centaines de stations météorologiques automatiques seront déployées dans toute l’Afrique. Il s’agit d’un projet conjoint annoncé par le Forum humanitaire mondial, l'Organisation météorologique mondiale (OMM), les entreprises de téléphonie mobile Ericsson de Suède et Zain du Koweït, en collaboration avec l'Institut météorologique de l'Université Columbia des Etats-Unis.

Le consortium projette de déployer à travers le continent africain jusqu'à 5 000 stations météorologiques automatiques dans les sites de réseau de téléphonie mobile, pour que les agriculteurs africains notamment aient enfin à leur disposition des prévisions météo fiables qui puissent les aider à mieux rentabiliser leurs récoltes. Ce qui permettrait également de réduire la malnutrition et de réduire la mortalité. Ces stations permettraient également aux pêcheurs d’être informés au sujet des tempêtes. Rappelons que chaque année, quelques 5.000 personnes meurent sur le Lac Victoria entre autres suite aux intempéries.

Des projetspilote ont déjà été lancés en Afrique de l’Est, explique Walter Fust, directeur du Forum humanitaire mondial.

Le marché africain de la téléphonie mobile enregistre depuis 2002, la croissance la plus rapide au monde, rapporte une étude réalisée par le cabinet Ernst & Young, et rendue publique récemment à Abidjan.

Depuis 2002, ce marché enregistre une croissance de 49,3%, a révélé l'enquête qui portait sur le développement des télécommunications en Afrique.

L’Afrique n’est pas le seul continent à attendre beaucoup des services météo par téléphonie mobile. Le Bangladesh teste actuellement un système d'alerte par l'envoi de SMS en cas de cyclones et d'inondations, très fréquents dans ce pays d'Asie du Sud, a annoncé le gouvernement de Dacca.

XS
SM
MD
LG