Liens d'accessibilité

Somalie : les insurgés disent qu’ils attaqueront les troupes étrangères


Les groupes islamistes somaliens disent qu’ils s’en prendront à toute force étrangère qui tentera d’intervenir dans le conflit en Somalie. Samedi, le Parlement somalien a appelé les pays de la région à envoyer des troupes pour soutenir le gouvernement intérimaire.

Un porte-parole du groupe al-Shabab a averti, aujourd’hui, que tous les soldats étrangers qui entreront dans le pays repartiront dans des cercueils. Il réagissait à l’appel du président du Parlement somalien au pays voisins, y compris l’Ethiopie, le Kenya et Djibouti, de dépêcher des troupes pour appuyer le fragile gouvernement somalien. Le leader du Hizbul Islam, Sheikh Hassan Dahir Aweys, a, lui aussi, mis en garde contre toute intervention étrangère.

Bien que 4300 soldats de la Mission d’observation militaire de l’Union africaine en Somalie soient déployés à Mogadiscio, la capitale, ils n’ont pas réussi à mettre un terme aux combats là-bas.

Les troupes éthiopiennes se sont retirées de la Somalie en janvier. Elles étaient présentes dans ce pays depuis 2006, lorsqu’elles étaient intervenues pour chasser l’éphémère gouvernement islamiste, dont les leaders étaient l’actuel président somalien et les chefs de divers groupes islamistes radicaux. L’Ethiopie a dit qu’elle ne renverra pas ses soldats en Somalie sans mandat international et a démenti, à plusieurs reprises, les informations faisant état d’un retour des troupes éthiopiennes en Somalie.

XS
SM
MD
LG