Liens d'accessibilité

Gabon : Omar Bongo Ondimba inhumé à Franceville


Le défunt président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a été inhumé dans sa province natale du Haut-Ogooué après une semaine d’obsèques nationales. L’enterrement a eu lieu aujourd’hui, deux jours après les cérémonies officielles à Libreville. Selon l’AFP, le corps du défunt président repose dans un mausolée construit dans l’un de ses palais.

Omar Bongo Ondimba, qui dirigeait le Gabon depuis 41 ans, est décédé à Barcelone, en Espagne, à 73 ans. Il était le doyen des chefs d’Etat africains. Conformément à la Constitution, la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, lui a succédé, avec pour mandat d’organiser une élection présidentielle dans un délai de 45 jours.

La date du scrutin n’a pas encore été fixée. Parmi les probables candidats, figurent le fils du défunt président, Ali Ben Bongo, le chef de la diplomatie, Paul Toungui, et le vice-président Didjob Divungi Di Ndinge.

Le président Omar Bongo Ondimba est décédé au moment où la justice française enquêtait au sujet de ses propriétés et de celles de ses homologues de Guinée équatoriale et du Congo-Brazzaville en France. L’action judiciaire a été déclenchée à la suite d’une plainte de diverses ONG – dont Sherpa et Transparence France – qui accusent ces chefs d’Etat d’avoir acquis ces propriétés en détournant les fonds publics de leurs pays respectifs.

Les adversaires du défunt président Bongo Ondimba disent que l’exploitation du pétrole, sous son régime, a peu profité aux 1,5 millions de Gabonais.

XS
SM
MD
LG