Liens d'accessibilité

Iran : Washington nie toute ingérence dans le processus électoral


Les Etats-Unis ont rejeté les allégations de Téhéran selon lesquelles ils se mêlent du processus électoral iranien. Le président Barack Obama continuera de soutenir le droit des Iraniens de tenir des manifestations pacifiques, sans pour autant se mêler de la politique intérieure iranienne, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche.

Robert Gibbs s’exprimait après la convocation, aujourd’hui, au ministère iranien des Affaires étrangères, de l’ambassadeur de Suisse - qui représente les intérêts américains à Téhéran – pour s’entendre dire que l’Iran n’est pas content des déclarations « interventionnistes » américaines.

Le président Obama se dit profondément préoccupé par la dispute électorale et la répression des manifestations pacifiques en Iran. Cepedant, le chef de l’exécutif américain a souligné qu’il ne serait pas productif, pour les Etats-Unis, de se mêler de l’élection iranienne étant donné l’histoire des relations américano-iraniennes.

Aujourd’hui encore, des dizaines de milliers de partisans du candidat réformateur iranien Mir Hossein Mousavi sont descendus dans la rue, à Téhéran, pour une manifestation contre les résultats de la présidentielle de la semaine dernière.

Selon des témoins, les manifestants portaient à la tête et au poignet des bandeaux verts, couleur de la campagne de Mousavi. Ce dernier a appelé à une autre manifestation de masse jeudi en vue d’obtenir l’annulation des résultats du scrutin de vendredi, qu’il a qualifié de « fraude éhontée.»

XS
SM
MD
LG