Liens d'accessibilité

Le tireur de Washington sera inculpé de meurtre et crime de haine


L’homme qui a ouvert le feu hier à l’interieur du musée de l’Holocauste à Washington serait un idéologue raciste endurci, selon les autorités américaines. Il sera inculpé notamment de meurtre et crime de haine.

Cela faisait des années que James von Brunn, le vieil homme qui a tué un garde mercredi au Musée de l’Holocauste, se livrait à des actes antisémites et proférait des menaces. Von Brunn, 88 ans, a tué par balles Stephen Tyrone Johns, un garde noir du musée, avant d’être lui-même blessé par les collègues de Johns. Ce dernier, qui n’était âgé que de 39 ans, travaillait au musée depuis 6 ans.

« Il semble qu'immédiatement après avoir franchi les portes d'entrée du musée, il a levé le fusil et a commencé à tirer » a expliqué la chef de la police de Washington, Cathy Lanier.

Von Brunn est toujours hospitalisé dans un état critique. Les enquêteurs disent avoir trouvé un carnet dans sa voiture sur lequel figuraient les noms de parlementaires américains et de sites de la capitale, mais on ignore s’il s’agissait de cibles éventuelles ou non.

Ce qu’on sait, c’est que von Brunn était lié à un site Web rempli d’invectives antisémites et de vitupérations de défenseurs de la suprématie blanche. Selon le quotidien Washington Post, les derniers courriels de von Brunn étaient devenus plus virulents, et il était allé jusqu’à déclarer: « Il est temps de tuer tous les juifs ». Mais la police ignorait tout de ces menaces, a dit Mme Lanier.

« Nous n'avions aucun renseignement préalable. Aucune menace préalable de cette nature n’avait été formulée sur cet incident. Donc il semble qu’il ait été un homme armé solitaire qui est entré dans le musée et a ouvert le feu » a expliqué la chef de la police. Toujours selon elle, tout porte à croire que von Brunn a agi seul.

En 1981, von Brunn, qui habitait le Maryland, État limitrophe de Washington, avait été arrêté pour avoir pénétré, armé, dans le bâtiment de la Réserve Fédérale avec le projet d’enlever des responsables de la banque centrale américaine à la pointe du révolver. Il était enragé, semble-t-il, par les taux d’intérêt extrêmement élevés decette époque inflationniste. Cette tentative d’enlèvement allait lui valoir 6 ans de réclusion, injustement infligés, avait-il estimé, par un jury noir et un juge juif.

Le président Barack Obama s’est dit choqué et attristé par la fusillade. Cela prouve, a-t-il fait valoir, qu’il faut rester vigilant face à l’antisémitisme et les préjugés sous toutes leurs formes.

XS
SM
MD
LG