Liens d'accessibilité

Le premier détenu de Guantanamo Bay jugé aux Etats-Unis plaide non coupable


Le Tanzanien Ahmed Ghailani a plaidé non coupable des 286 chefs d'accusations retenus contre lui en rapport avec les attentats de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya, le 7 août 1998. Il a comparu aujourd'hui devant un tribunal fédéral de New York après son transfert du centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba, dont il est le premier détenu à être traduit devant un tribunal civil sur le territoire américain.

Ghailani est notamment accusé de complot avec le chef d'Al-Qaïda, Oussamana ben Laden et d'autres membres du réseau terroriste en vue de tuer des Américains, de meurtres, d'attentats à la bombe et de mutilations. Les attentats à la bombe de 1998 en Tanzanie et au Kenya avaient coûté la vie à 224 personnes, dont 12 Américains.

Membre présumé d’Al-Qaïda, Ghailani aurait été à une époque l’un des gardes du corps d’Oussama ben Laden, avant d’être arrêté en 2004 au Pakistan. Il était détenu à Guantanamo depuis 2006.

On s'attend à ce que son procès mette à l’épreuve la politique du Président Barack Obama, qui a promis de fermer le centre de détention de Guantanamo Bay d’ici à 2010 et de traduire en justice certains des suspects qui y sont incarcérés.

Toutefois, les deux chambres du Congrès ne lui ont toujours pas accordé l’enveloppe de 80 millions de dollars dont il a besoin pour réaliser ce projet. Les parlementaires font valoir qu’il est prématuré de financer la fermeture de ces installations avant même qu’un programme soit arrêté concernant le sort des quelques 240 personnes qui y sont toujours détenues.

Le président Obama a dit que certains des détenus seront transférés dans des prisons de haute sécurité aux États-Unis et traduits en justice, soit devant des tribunaux civils, soit devant des commissions militaires. Le chef de l’exécutif américain a ajouté que son administration a également approuvé le transfert d’au moins 50 détenus vers divers autres pays.

Pour rappel, l’ancien président George W. Bush avait décidé d’ouvrir le centre de détention de Guantanamo pour accueillir les « combattants ennemis » de la guerre contre le terrorisme lancée en riposte aux attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.

XS
SM
MD
LG