Liens d'accessibilité

Un laser pour reproduire la chaleur d’une étoile


Les États-Unis ont inauguré au centre de recherche de l'Administration de la sécurité nucléaire nationale (NNSA), en Californie, un laser présenté comme le plus puissant du monde, capable de reproduire la chaleur d'une étoile telle que le Soleil.

Le laboratoire national « National Ignition Facility », dont la principale mission est d’évaluer la fiabilité et la stabilité de l'arsenal nucléaire américain, a fait converger 192 faisceaux laser vers un même point, une sphère remplie d’isotopes d’hydrogène. Ce qui pourrait recréer les températures et la pression qui existent au cœur d'une étoile ou d'une planète géante, lorsque l’hydrogène se transformera en hélium, disent les scientifiques.

Les chercheurs du laboratoire de Lawrence Livermore affirment que cette découverte dans le domaine de la fusion de l'hydrogène leur permettra d’étudier en laboratoire les mécanismes d’une explosion nucléaire, et par conséquent de mieux évaluer la sécurité de l’arsenal nucléaire américain, qui vieillit. Mais les adversaires du projet se plaignent de son coût : 3,5 milliards de dollars depuis son lancement en 1997. Ils font également valoir que cette technologie pourrait aider à développer de nouvelles armes nucléaires.

Les responsables du laboratoire prédisent qu’à terme, l'électricité dérivée de réactions de fusion semblables à celles qui ont lieu sur le soleil pourrait également devenir une importante source d’énergie propre et réduire, voir éliminer, la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles comme le pétrole ou le charbon.

XS
SM
MD
LG