Liens d'accessibilité

Niger : le parti au pouvoir appuie le président Tandja


Le MNSD-Nassara, parti au pouvoir, estime que le président Mamadou Tandja était tout à fait en droit de dissoudre le Parlement. Cette décision, prise hier par M. Tandja, est intervenue au lendemain de l’avis défavorable émis par la Cour constitutionnelle nigérienne concernant le projet du chef de l’Etat nigérien d’organiser un référendum sur une nouvelle Constitution. De l’avis de l’opposition, c’est un moyen détourné pour M. Tandja de briguer un troisième mandat, ce que ne lui permet pas la Constitution actuelle.

Pour M. Issoufou Tamboura, porte-parole du MNSD-Nassara, le parti au pouvoir, la Cour constitutionnelle a émis un avis et non un arrêt qui serait, dit-il, « exécutoire. » Pour M. Tamboura, il ne faut pas voir un lien entre cet avis et la décision du président Tandja qui, soutient-il, « a une vue globale de tout. »

XS
SM
MD
LG