Liens d'accessibilité

La communauté internationale condamne l’essai nucléaire nord-coréen


Les Etats-Unis et le reste du monde ont vivement réagi à l’annonce du nouveau test nucléaire souterrain de la Corée du nord ce lundi. Cet essai nucléaire est beaucoup plus puissant que le premier, effectué en 2006. Celui d’aujourd’hui a été suivi par trois tests de missile à courte portée, affirme la Corée du Sud.

Le président Barack Obama n’a pas mâché ses mots dans sa réaction à ces nouveaux développements aujourd’hui à la Maison Blanche. « Les programmes nucléaires et de missiles balistiques de la Corée du Nord posent un grave danger à la paix et à la sécurité dans le monde. Et je condamne fermement cette action irréfléchie », a déclaré le chef de l’exécutif américain.

A quelques heures de la réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’Onu sur la question, Barack Obama a également souligné la nécessité d’une réponse concertée de la communauté internationale au défi nord-coréen. « Les actions de la Corée du nord menacent les peuples du Nord-Est de l’Asie. Elles sont une violation flagrante du droit international. Et elles vont à l’encontre des engagements déjà pris par la Corée du Nord », a rappelé le président Obama.

La députée démocrate Nancy Pelosi, président de la chambre des représentants du Congrès américain, a appelé la Chine à faire usage de son influence sur Pyong Yang pour convaincre la Corée du Nord de rejoindre les pourparlers à six sur son désarmement nucléaire.


Pékin semble sur la même longueur d’onde. Le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé à la Corée du Nord de respecter sa promesse de démanteler son programme nucléaire. Toutefois, la Chine ne précise pas si elle soutiendra un éventuel renforcement des sanctions de l’Onu contre Pyong Yang.

Pour sa part, le Japon se dit prêt à coordonner sa réponse avec les Etats-Unis et d’autres pays concernés.

XS
SM
MD
LG