Liens d'accessibilité

Etats-Unis : la situation en Somalie discutée au Sénat


La sous-commission des Affaires africaines du Sénat américain a entendu divers témoignages sur ce qu’elle appelle « la nouvelle offensive lancée par les militants extrémistes » en Somalie. Parmi ces témoignages, celui du secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires africaines, Johnnie Carson. « Près de 43% de la population somalienne dépend de l’aide humanitaire pour sa survie et près de 500 000 Somaliens ont fui le pays et vivent dans des camps surpeuplés à travers la région », a-t-il déclaré.

Le gouvernement intérimaire somalien ne contrôle qu’une petite portion du territoire national, la plus grande partie étant aux mains des milices, clans, chefs de guerre ou organisations terroristes, a précisé Johnnie Carson. La solution viendrait d’une stratégie coordonnée qui procurerait la stabilité, appuierait la réconciliation, créerait des opportunités économiques pour les Somaliens et leur redonnerait espoir, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires africaines.

« L’administration Obama œuvre pour aider à relever ces défis. Le Conseil national de sécurité a réuni de représentants du département d’Etat, du Pentagone, de l’USAID, des services de renseignements et d’autres agences pour élaborer une telle stratégie », a expliqué Johnnie Carson, qui a accusé l’Erythrée de soutenir les groupes hostiles au gouvernement intérimaire somalien.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires africaines a exhorté les puissances mondiales à agir de toute urgence pour sauver le gouvernement somalien face à la menace posée par les insurgés et les terroristes. « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’attendre », a averti Johnnie Carson.

XS
SM
MD
LG