Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : la société civile toujours sceptique au sujet de la prochaine présidentielle


La société civile ivoirienne ne partage pas l’enthousiasme ambiant concernant l’élection présidentielle prévue le 29 novembre prochain, et ce, malgré l’unanimité des leaders politiques ivoiriens. Au sortir, lundi, de la cinquième réunion du CPC - Cadre permanent de concertation de l’Accord de Ouagadougou sur la sortie de crise en Côte d’Ivoire, les leaders ivoiriens et le président burkinabé Blaise Compaoré, facilitateur du processus de paix, ont déclaré que tout est en ordre pour le premier tour de la présidentielle ivoirienne se tienne le 29 novembre comme convenu.

« N’ayant pas été associés, ne sachant pas à partir de quoi ces dates ont été fixées, n’ayant aucun élément objectif d’appréciation, nous sommes obligés de prendre ces annonces de date avec réserve », a déclaré Patrick, président de la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme. Faisant étant d’une gestion « peu transparente » du processus électoral en Côte d’Ivoire, M. Ngouan estime que cela ne peut qu’aboutir à des problèmes.

Pour ce qui est l’unanimité affichée actuellement par les leaders politiques ivoriens, le président de la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme pense qu’elle n’est que « de façade ». Selon Patrick Ngouan, ces mêmes leaders se rejettent les responsabilités par journaux interposés.

XS
SM
MD
LG