Liens d'accessibilité

Proche-Orient: le président Barack Obama exhorte le Premier ministre israélien à saisir « une opportunité historique »


Le président des Etats-Unis Barack Obama a eu des entretiens, aujourd’hui, à la Maison-Blanche, avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. M. Obama a exhorté son hôte à saisir ce qu’il appelle « une opportunité historique » d’effectuer de sérieux progrès vers la paix avec les Palestiniens. Le chef de l’exécutif américain a réitéré son soutien à la formule des deux Etats comme solution au conflit israélo-palestinien.

Pour sa part, le chef du gouvernement israélien a dit qu’il veut que les Palestiniens s’autogouvernement, mais sans ce qu’il appelle « une poignée de pouvoirs qui pourraient mettre Israël en danger. »

Toutes les parties en conflit doivent prendre au sérieux leurs précédents engagements, a dit le président Obama, exhortant Israel à cesser l’expansion des colonies de peuplement en Cisjordanie. Le chef l’exécutif américain a aussi appelé l’Etat hébreu à se pencher sur la situation humanitaire dans la Bande de Gaza.

Les Etats-Unis pensent qu’Israël doit demeurer « un Etat juif, indépendant », en sécurité, a assuré M. Obama. Le Premier ministre Netanyahu se dit, de son côté, prêt à entamer des négociations avec le président palestinien Mahmoud Abbas, mais en élargissant le cercle des interlocuteurs aux pays arabes. Toutefois, tout accord dépendra de l’acceptation, par les Palestiniens, d’Israël comme un Etat juif, a-t-il dit.

Le président palestinien Mahmoud Abbas rejette cette demande. Pour les leaders palestiniens, les réfugiés palestiniens qui ont fui Israel durant la guerre d’indépendance, en 1948, et leurs descendants doivent avoir le droit de retourner dans leurs anciennes demeures.

La semaine prochaine, le président Obama aura des réunions séparées, à la Maison-Blanche, avec les présidents égyptien Hosni Mubarak et palestinien Mahmoud Abbas.

XS
SM
MD
LG