Liens d'accessibilité

Sri Lanka : l’armée déclare la fin du conflit avec les Tigres tamouls


Le gouvernement sri lankais dit avoir porté le coup de grâce à la rébellion des Tigres tamouls. Le chef de l’armée sri lankaise a déclaré, aujourd’hui, la fin du conflit avec les Tigres tamouls ; ce qui replace la totalité du territoire national sous le contrôle du gouvernement pour la première fois depuis 1983. Selon la télévision nationale, l’ensemble des leaders rebelles ont été décimés, y compris leur chef Velupillai Prabhakaran. Les leaders des forces armées sri-lankaises se sont rendus à la résidence du président sri lankais Mahinda Rajapaksa aujourd’hui pour l’informer de la défaite totale des rebelles.

Cette déroute était pratiquement inimaginable il y a tout juste quelques années, quand les Tigres Tamouls contrôlaient une grande partie du Nord et de l’Est du pays.
La nouvelle de la défaite des rebelles tamouls a suscité un second jour de manifestations de joie à Colombo, la capitale. Mais il y a eu aussi des protestations contre les pays ou organisations accusées d’avoir soutenu les rebelles.

Ainsi, des protestataires se sont rassemblés devant l’ambassade de Grande-Bretagne, dont le gouvernement avait menacé les autorités sri-lankaises de retombées graves si Colombo ne permettait pas un accès humanitaire au dernier bastion des rebelles.

L’Onu a maintenu la pression aujourd’hui en lançant un appel en faveur de l’ouverture d’une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par les troupes gouvernementales et les rebelles. Le porte-parole onusien Gordon Weiss a aussi réitéré la requête des agences humanitaires d’avoir accès aux victimes des derniers combats.

XS
SM
MD
LG