Liens d'accessibilité

Afrique: l’idée d’une force permanente fait son chemin


L’Union africaine envisage de plus en plus la possibilité de créer une force militaire permanente panafricaine, contrôlée par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union et capable d’intervenir dans les points chauds du continent en cas de crise. Les ministres de la Défense et de hauts responsables militaires de plus de 30 pays africains ont eu des consultations, vendredi dernier, à Addis Abeba sur les progrès accomplis vers la création de cette Force.

Dans ses grandes lignes, le projet envisage d'établir une force composée de cinq unités militaires basées chacune dans une des grandes sous-régions économiques du continent et disposant d’un quartier-général logistique commun. Les unités en question auraient pour mission de répondre aux crises militaires dans leur secteur d’activité sous la houlette de l’Union africaine.

Le commissaire pour la sécurité de l’Union, Ramtane Lamamra, dit que le continent a urgemment besoin d’une telle force, vu l’instabilité croissante actuellement en Afrique.
Pour M. Lamamra, la Force permanente pourrait être l’antidote à ce problème, dans la mesure où les leaders militaires africains seraient formés à l’avenir dans un esprit panafricaniste tenant compte de la sécurité de l’Afrique à l’échelle continentale.

Toutefois, il reste encore des questions délicates à résoudre avant que le projet ne devienne réalité. Parmi les plus pressantes : comment persuader les gouvernements des pays africains de confier le commandement de leurs troupes nationales à une instance continentale comme l’Union Africaine ? Question dont la réponse pourrait être donnée au prochain sommet des chefs d’état et de gouvernement d’Afrique en juillet.

XS
SM
MD
LG