Liens d'accessibilité

Le Pentagone partage avec Islamabad des informations recueillies par des drones. 


L'armée américaine a pris la décision sans précédent de partager avec le Pakistan les renseignements recueillis par ses avions sans pilote à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan, a déclaré le chef d'état-major interarmées, l'amiral Michael Mullen.

La dernière demande de renseignements remonte à avril, a précisé l'amiral lors d’une audition au Congrès mercredi.

Des drones ont procédé à au moins 30 tirs de missiles sur des militants dans le nord-ouest du Pakistan au cours des douze derniers mois, causant parfois des pertes parmi les civils.

Le président pakistanais Asif Ali Zardari a déclaré la semaine dernière que son gouvernement avait réclamé de contrôler directement les drones américains. Mais selon le Pentagone, les Etats-Unis refusent toujours de participer à des opérations conjointes avec les services de renseignement pakistanais par crainte de fuites qui pourraient servir aux militants.

Les Etats-Unis discutent rarement ces tirs de missiles, que le Pakistan a critiqués, les qualifiant de contre-productifs et de violation de la souveraineté du pays.

XS
SM
MD
LG