Liens d'accessibilité

Début des réparations du télescope spatial Hubble


Les 7 astronautes à bord de la navette spatiale américaine commencent aujourd’hui à réparer le télescope spatial Hubble qu’ils ont placé dans la soute d’Atlantis mercredi.

Hubble est en orbite autour de la terre à 560 km d’altitude. Arriver au télescope n’a pas été une tâche de tout repos, affirment les responsables du centre spatial de contrôle de vol de Houston au Texas, qui disent avoir détecté en orbite haut dans l’espace de nombreux débris.

« Il y a plus de débris dans cet environnement spatial qu’il y a quelques années » a remarqué le porte-parole du centre spatial Bill Jeffs. « On se déplace à plus haute altitude et il y a nettement plus de débris » a-t-il ajouté.

Selon M. Jeffs, les obstacles les plus dangereux seraient les débris entre un et dix centimètres de diamètre, qui sont très difficiles à détecter et qui peuvent causer des dégâts sérieux à la navette. Par contre, les objets plus volumineux sont suivis de près par le Commandement stratégique américain, qui informe automatiquement l’agence spatiale américaine (NASA) quand l’un d’entre eux peut poser un possible danger à la navette.

La mission des 7 membres d’équipage d’Atlantis est de remettre à neuf le télescope spatial, ce qui devrait exiger plusieurs jours de travaux assidus de la part des astronautes.

« Cinq sorties dans l’espace sont prévues pendant cinq jours consécutifs. Deux paires d’astronautes les effectueront chacune en tandem. Les sorties commenceront jeudi et elles se termineront lundi prochain. Les astronautes répareront certains instruments et en installeront d’autres » a précisé M. Jeffs.

Parmi les tâches à accomplir: installer un nouvel ordinateur, des batteries et des gyroscopes flambants neufs sur Hubble. Le télescope a connu des problèmes l’année dernière. D’où la nécessité de le réparer à fond pour qu’il reste opérationnel pendant plusieurs années encore, jusqu’à la mise en orbite de son remplaçant.

A noter que la NASA prend tellement au sérieux le danger posé par les débris dans l’espace qu’elle a fait placer une autre navette, Endeavor, sur le pas de tir du centre spatial Kennedy en Floride pour le cas où il serait nécessaire d’aller porter secours à l’équipage d’Atlantis suite à un accident.

XS
SM
MD
LG