Liens d'accessibilité

Allemagne : l’américain d’origine ukrainienne John Demjanjuk attend son procès à Munich 


Les Etats-Unis ont expulsé en Allemagne John Demjanjuk, l’américain d’origine ukrainienne accusé par la justice allemande d’avoir été un garde dans le camp d’extermination nazi de Sobibor en Pologne. Demjanjuk, âgé de 89 ans, est officiellement inculpé de complicité dans le meurtre de 29 000 juifs. Son arrivée à Munich, ce mardi, met fin à plus de 30 ans d’efforts de la part des autorités américaines pour que l’intéressé rende enfin des comptes à la justice.

C’est la seconde fois que John Demjanjuk, qui continue à démentir avoir jamais été un garde dans un camp de concentration nazi, est expulsé par le gouvernement américain. La première fois avait été en 1986, après des années de manœuvres juridiques de la part de l’intéressé pour éviter d’être chassé des Etats-Unis, où il avait émigré en 1952.

En effet, très tôt après son arrivée dans le pays, les autorités américaines s’étaient rendues compte que John Demjanjuk avait menti dans ses déclarations aux services d’immigration et qu’il y avait de fortes chances qu’il ait été un garde dans un camp de concentration nazi. Mais Demjanjuk s’était battu bec et ongle pour rester aux Etats-Unis. Et le ministère de la justice avait dû s’investir pendant des années pour qu’il soit finalement expulsé en Israël en 1986.

Après un procès retentissant, un tribunal israélien avait identifié John Demjanjuk comme étant Ivan le Terrible, le garde sadique du camp de concentration nazi de Treblinka. Ce qui lui avait valu la peine capitale. Mais la Cour suprême israélienne a cassé la sentence suite à la découverte de nouvelles pièces à décharge laissant planer des doutes sur la véritable identité de John Demjanjuk.

Ce dernier est alors rentré aux Etats-Unis en 1993. D’où la reprise des efforts des autorités américaines pour l’expulser vers l’Allemagne cette fois-ci. John Demjanjuk et sa famille ont de nouveau résisté avec acharnement, invoquant notamment la mauvaise santé de l’accusé. Mais le ministère de la justice, encouragé par de nouveaux documents établissant sans presque l’ombre d’un doute que Demjanjuk avait été un garde dans le camp de concentration de Sobibor, n’ont pas jeté l’éponge. Ce qui a conduit au résultat final de ce mardi : l’arrivée de l’accusé à Munich où son procès devrait commencer à une date ultérieure non précisée.

Pour mémoire, John Demjanjuk a commencé la seconde guerre mondiale dans l’armée soviétique. Capturé par les allemands en 1942, il aurait été formé par les SS dans le camp spécial de Trawniki établi pour les étrangers participant à l’holocauste des Juifs. Demjanjuk dément. Il soutient avoir été un prisonnier de guerre pendant le conflit.


XS
SM
MD
LG