Liens d'accessibilité

Obama réunit les présidents afghan et pakistanais


Le président Barak Obama a reçu à la Maison-Blanche son homologue afghan Hamid Karzai et le président pakistanais Asif Zardari. Objectif de ces entretiens: définir une stratégie conjointe pour contrer la menace des Talibans au Pakistan et Afghanistan.

Les consultations à la Maison Blanche coïncident avec l’intensification de la lutte contre les Talibans dans les deux pays. En Afghanistan, où le ministre de la Défense Robert Gates est actuellement en visite, les troupes américaines et leurs alliés afghans se battent depuis plusieurs jours contre les rebelles Talibans dans la province méridionale de Farah.

Une vive controverse a éclaté après des raids aériens de la coalition qui auraient fait des morts dans la population civile, selon les autorités locales. Le Pentagone conteste ces allégations et affirme que les bombardements visaient des positions rebelles. Mais un diplomate américain en poste à Kaboul, Francis Ricciardone, a promis d’aider les familles affectées si des civils ont perdu la vie.

« Les informations préliminaires sont toujours fausses, dans un sens ou un autre » a fait valoir l’ambassadeur adjoint Ricciardone. Nous savons que les insurgés, les Talibans, les exploitent et parfois les inventent de toutes pièces de façon très sophistiquée. Nous devons donc attendre et établir les faits, ajoute M. Ricciardone.

Au Pakistan voisin, les forces de sécurité continuent leur offensive contre les Talibans dans le district de Buner à une centaine de kilomètres à peine de la capitale, Islamabad. La région fait partie de la vallée de Swat, où le gouvernement pakistanais avait accepté d’imposer la charia, le droit coranique, en échange du désarmement des Talibans. Les militants islamiquesn’ont pas tenu parole et ils essaient d’établir une administration parallèle dans le secteur, déclare Mian Iftikhar Hussain, ministre de l'Information de la province du nord-ouest.

« Le gouvernement a tenté de régler la situation par des moyens pacifiques. Mais nous sommes déterminés à écraser quiconque défie son autorité », a précisé ce responsable provincial.

Les officiels locaux font état de milliers de déplacés dans la vallée de Swat. Ils prédisent que jusqu’à 500.000 résidents pourraient fuir la région en cas de nouvelle offensive de l’armée contre les Talibans.

XS
SM
MD
LG