Liens d'accessibilité

Bernanke : les États-Unis vont sortir de la récession cette année, mais la reprise sera lente


Les États-Unis vont sortir de la récession cette année, mais la reprise sera lente et la montée du chômage va probablement se poursuivre pendant un certain temps. C’est ce qui ressort des prévisions de Ben Bernanke, le président de la Fed, la banque centrale américaine.

Le patron de la Réserve fédérale (Fed) estime qu’en ce moment les dépenses de consommation progressent. On voit aussi des signes de reprise dans les secteurs du bâtiment et du logement. « On persiste à penser que l’on va atteindre le creux de la vague et que l’activité économique va reprendre, dans le courant de l’année. L’un des éléments clés, dans nos prévisions, est que le marché du logement commence à se stabiliser », a souligné M. Bernanke. Mais on n’est pas encore sortis de l’auberge, ajoute-t-il.

« Même quand va s’amorcer ce redressement, l’activité économique va rester en deçà de son potentiel pendant un certain temps » fait observer le président de Réserve fédérale. Il estime que l’on pourrait assister à une montée du chômage pendant des mois, après la reprise de la croissance. De surcroît, le redressement de l’économie pourrait être compromis s’il y a des problèmes dans les efforts pour assainir les systèmes bancaire et financier, note M. Bernanke.

Les autorités américaines doivent publier jeudi les résultats de leur étude sur la santé financière des grandes banques, ce que les Américains appellent les « tests de résistance ». M. Bernanke s’est refusé à en donner la primeur mais il s’est livré à un bref commentaire. « Nous continuons à avoir des préoccupations au sujet du secteur bancaire » a-t-il fait remarquer.

C’est le resserrement du crédit qui, en affectant les grandes banques et les services financiers à l’échelle mondiale, a contribué à plonger les États-Unis et d’autres pays dans la récession.

XS
SM
MD
LG